Le Bureau Des Atrocités - Charles Stross

Publié le par Sayaelis

http://img.over-blog.com/301x500/1/18/13/98/2/Le-Bureau-des-atrocit-s.jpg
Science Fiction
378 pages

 

"On vous a menti sur toute l'histoire contemporaine. Durant la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont failli l'emporter grâce à leurs sacrifices humains et à leurs invocations de puissances ténébreuses. L'informaticien Bob Howard a été engagé au Bureau des atrocités, dit aussi la Laverie centrale, parce qu'il a eu le malheur d'explorer des archives qui auraient dû être effacées. Et d'y apprendre la thaumaturgie mathématique. En effet, la Laverie, le plus secret des services secrets britanniques, veille à ce que certains théorèmes qui ouvrent l'accès à d'autres univers ne soient jamais redécouverts. Elle enquête sur tous les phénomènes étranges afin de les résorber. Ce qui n'exclut pas la bureaucratie la plus tatillonne. Howard est l'un de ses agents qualifiés action.

 

Issu d'un croisement improbable entre James Hadiey Chase, lan Fleming et H.P. Lovecraft, X Files et Men in Black, ce roman déplace les frontières entre les genres. Et Charles Stross s'y montre désopilant autant que terrifiant."

 

 

Mon bilan concernant ce livre est l'illustration parfaite de la règle qu'il me faut suivre en matière de lecture : choisir le bon moment pour décourir une histoire, quitte à attendre des semaines ou des mois.

 

J'ai acheté cet ouvrage il y a un an et demi, je crois. J'étais très enthousiaste à l'idée de commencer ma lecture. Pourtant, je me suis sentie extrêmement déçue en découvrant ses premières pages. Je n'accrochais pas au personnage, je ne comprenais rien à l'histoire. Je me suis quand même "forcée" à en lire environ un tiers sans que ma première impression n'évolue.

 

Le livre a donc été posé dans un coin pendant une bonne année. J'ai l'impression de parler d'un vin qu'on laisse mûrir dans une cave... j'ai quand même tenté d'y replonger une ou deux fois, en vain.

 

Peu importe. Le fait est que je me suis retrouvée complètement immergée dans une histoire simplement captivante lorsque, il y a quelques temps, j'ai réouvert ce livre. Cette fois, j'ai découvert un univers complexe mais prenant, dans lequel l'auteur s'amuse à refaire l'histoire et à y greffer une énorme dose d'un ésotérisme du genre horrible et démoniaque.

 

Plutôt que de vous conseiller ou non ce livre, je préfère vous parler d'un aspect qui, selon moi, fera la différence aux yeux des lecteurs potentiellement intéressés. A mon avis, quelqu'un qui n'a pas un côté "geek", qui n'y connait rien à l'informatique et qui ne s'intéresse ni aux maths, ni aux sciences, ne pourra pas apprécier cet ouvrage. Les références à ces différents domaines y sont bien trop nombreuses et, bien que geekette et intéressée par les progrès scientifique, je me suis sentie perdue plus d'une fois.

 

Bon, j'avoue, certains passages en deviennent presque comique... heureusement que l'auteur nous fait sentir que nous ne sommes pas forcément censés tout comprendre (mais si vous comprenez, tant mieux pour vous ! :p). Je vous recopie un extrait choisi avec soin (la parenthèse fait partie intégrante du texte) :

 

 

"Ce théorème pirate une théorie des nombres discrets qui simultanément réfute l'hypothèse de Church-Turing (levez la main si vous avez compris) et, pis encore, permet de convertir les problèmes non déterministes polymoniaux de la classe NP-complet en problèmes polymoniaux de la classe P-complet. Ce qui a plusieurs conséquences, la première étant de baiser * intégralement la plupart des algorithmes cryptographiques - en d'autres termes : nous afons les moyens de fous vaire barler - et la dernière étant la capacité de générer une courbe géométrique Dho-Nha par voie informatique en temps réel.
Cette dernière perspective est un poil moins dangereuse que de permettre à des gus équipés d'ordinateurs portables d'agiter une baguette magique pour les transformer en bombes H à volonté."

 

* je me suis interrogée sur une éventuelle faute de frappe... tout ça pour dire que, non, ce n'est pas un lapsus écrit de ma part (dédicace à Lyra :p)

 

 

Si cet extrait ne vous effraye pas, voire si ce genre de considérations vous amuse, cette histoire pourrait vous plaire. Sinon, dites vous que le livre n'est pas entièrement de cet accabit, mais que toute l'histoire est baignée dans ce mélange de science, d'informatique et de dangerosité surnaturelle. A vous de voir si l'aventure vous tente, ou pas. Pour ma part, j'ai apprécié.


Je terminerai en disant que ce livre aura eu le mérite de me donner une sérieuse envie de découvrir l'univers de Lovecraft, que je ne connaissais que de réputation.

Publié dans Science Fiction

Commenter cet article

Emma 17/11/2010 15:27


Ouah ! il faut absolument que je le lise ! c'est le genre de thème que j'adore :)


Taliesin 16/11/2010 23:29


Et comme par hasard, ça ne branche pas Lyra et moi ça me branche bien... Surtout que j'en avais déjà entendu beaucoup de bien...


Sayaelis 16/11/2010 23:34



J'ai cru comprendre que vous aviez des avis un peu opposés, oui ... :p


Bah, si l'extrait que j'ai mis ne te fait pas peur, tu peux te lancer. A ce que j'ai vu sur le net, certains n'accrochent pas au style de l'auteur. Pour ma part, ça n'a pas posé le moindre
problème.



Lelf 16/11/2010 23:24


J'aime les touches marrantes :D
Je ne connais que peu la SF classique, j'avais déjà entendu parler de ce roman-ci mais sans plus. ^^


Sayaelis 16/11/2010 23:35



... par contre, il ne faut pas lire ce livre pour se marrer. Disons que ce n'est pas vraiment le propos de l'histoire :p (bien qu'il y ait de bonnes touches déjantées pour détendre un peu
l'atmosphère ^^).



Lyra Sullyvan 16/11/2010 23:19


Ah bah bravo, c'est quoi cette réputation de lapsus salaces que tu me fais là ? :P

Ouais, ben ça me tente pas du tout ce bouquin =D Par contre j'adore "Nous afons les moyens de fous vaire barler" ! :P J'aime bien la dire parfois :P


Sayaelis 16/11/2010 23:22



J'ai juste fait référence à toi, je n'affirme rien de plus... O:-) *sourire innocent*


Nan mais y'a des passages vraiment drôles dans ce livre. Des touches bien marrantes quoi. Mais c'est vrai que je ne te vois pas te plonger là-dedans ^^.