La Caverne - Marina et Sergueï Diatchenko

Publié le par Sayaelis

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/6/5/4/9782253023456.jpg 

Fantastique
508 pages

 

"La Caverne est une ville à l'univers onirique, dans laquelle des prédateurs, transformés en animaux, s'affrontent jusqu'à la mort. Dans un autre monde, ni agressivité, ni cruauté n'est signalée. Quand ces deux mondes se rencontrent, des interrogations sont posées sur leurs différences, au travers des aventures de Pavla, internée dans un hôpital psychiatrique et soumise à des tests."

 

La quatrième de couverture me laissait imaginer un univers beaucoup plus en décalage par rapport à notre monde. Au final cette histoire reste ancrée dans une réalité assez proche de la nôtre, avec quelques spécificités tout de même.

En effet, la violence est relativement absente de ce monde. La notion de guerre est inconnue aux humains de cette histoire et l'insécurité n'est pas un souci quotidien pour eux. Les faits divers de leurs journaux ne relatent pas sans cesse des questions de vols, attentats, viols, meurtres et autres crimes qui sont aujourd'hui devenus bien (trop) communs à nos yeux de lecteurs.

En revanche, une phrase est régulièrement entendue, et admise par chacun :

"Son sommeil était profond et la mort survint naturellement.

En effet, la nuit tombée et les yeux clos, chacun peut être amené à entrer dans le monde de la Caverne. Les songes nocturnes transforment chaque humain en un animal traduisant, en quelque sorte, sa nature profonde. Certains s'incarnent en tant que proies, d'autres s'avèrent être de redoutables prédateurs.

Cet écosystème issu des rêves des dormeurs est naturellement le lieu de confrontations, les lois de la nature nécessitant que les plus faibles soient menacés par les carnivores affamés rôdant alentours.

Dans la Caverne, certains tuent, d'autres meurent. Ainsi peut-on ouvrir les yeux en ayant l'impression d'avoir encore le goût de sang sur la langue, ou bien ne plus jamais se réveiller...

Pavla, quant à elle, a de la chance. Proie par nature, elle semble particulièrement douée pour échapper à ses ennemis.

Mais Pavla, dans le fond, est peut-être la plus malchanceuse de tous.

Née avec un avantage génétique, elle éveille malgré elle des convoitises qui ne peuvent mener qu'à son malheur... Ballotée entre des organisations qui semblent tantôt vouloir la protéger, tantôt souhaiter l'exploiter ou lui nuire, elle devra faire face à une succession d'incertitudes tant sur son entourage que sur son propre état mental.

Le livre est ponctué de nombreux passages oppressants. Séquestration, état de cobaye, manipulation, sur fond de complot gouvernemental... l'histoire conserve même encore quelques parts d'ombre après sa lecture. Je pense qu'il me faudrait me replonger dans ce roman pour espérer pouvoir démêler le vrai du faux, la vérité du mensonge, la réalité de l'illusion manipulatrice... Cependant, je crois qu'il s'agit justement du propos de ce livre : laisser un certain flou, ne pas révéler tous les rouages, et poser des questions sans apporter de réponse précise. Chacun peut ainsi forger sa propre opinion.

Pour ma part, je suis persuadée que les humains ont besoin d'une Caverne, quelle qu'elle soit. L'humain doit exprimer ses pulsions malsaines ou violentes d'une manière ou d'une autre. La Caverne permet à chacun d'exprimer sa nature profonde en perdant le contrôle et, donc, sans avoir à culpabiliser... théoriquement, en tout cas.

Et vous, qui préféreriez-vous être dans la Caverne ?

 

 

 

 

J'ai lu La Caverne dans le cadre d'un partenariat avec Le Livre de Poche et le forum Livraddict. Merci à eux pour cette découverte et pour la confiance qu'ils ont bien voulu m'accorder :).

 

Ils en parlent aussi :

Sita

Luna

Ryuuchan

Setsuka

Mia

EloDesigns

Publié dans Fantastique

Commenter cet article

Luna 23/03/2011 13:43


Ce livre m'a totalement transporté dans un autre monde : j'ai beaucoup aimé & détesté cette univers innatendu de la caverne, on ne sait pas à quoi s'attendre et c'est terriblement
oppressant...
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur ce livre sur mon blog :)

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Luna 11/02/2011 17:46


Ben dis donc, tu es sur le site du livre de poche pour "La Caverne" : http://www.livredepoche.com/livre-de-poche-3023454-marina-diatchenko-serguei-diatchenko-la-caverne.html

Je voulais voir si ils se serviraient de mon avis et effectivement c'est le cas =)
*super fière*

Enfin voilà, du coup, je me suis dit que tu ne le savais peut-être pas, donc je cafte !

Voilà,
je te souhaite une bonne soirée =)


Sayaelis 21/02/2011 16:26



En effet, je n'étais pas au courant... merci beaucoup pour l'info :D !



Luna 16/01/2011 07:50


Très jolie critique !
Cela dit, je ne sais pas ce que tu as pensé du livre au final... =)


Je pense que dans la caverne, je serais pas une proie, mais pas non plus un Schark =) Un "gentil méchant", donc !
*ne se mouille pas*

PS : pas de problème pour le lien...


Sayaelis 16/01/2011 16:57



En fait, mon avis est assez mitigé. J'ai trouvé la lecture sympa, mais parfois un peu confuse. L'histoire m'a semblée tantôt très lente, tantôt haletante... mais sincèrement, ce que je retiendrai
de ce livre, c'est la reflexion qu'il y a derrière et que je trouve loin d'être idiote. J'ai quand même l'impression qu'elle aurait pu être mieux exploitée, bien que je ne sache pas exactement
comment...



Lyra Sullyvan 15/01/2011 21:15


C'est clair que les journaux passent de moins en moins de positif.. c'est d'ailleurs pour ça que je les regarde de moins en moins.. !

Sinon l'idée de la caverne est pas mal, mais ce n'est pas le premier avis mitigé que je lis alors je pense passer mon tour pour l'instant. :)