Beautiful Dead, Livre 1 : Jonas - Eden Maguire

Publié le par Sayael

http://www.decitre.fr/gi/39/9782081233539FS.gif


357 pages

Jeunesse

 
 

"J'étais paumée. Je cherchais des réponses aux grandes questions existentielles : amour, deuil et sens de la vie. Comment expliquer que Jonas, Arizona, Summer et Phoenix aient été tués en l'espace d'un an ? La mort de Phoenix avait brisé mon coeur d'adolescente. Je l'aimais si fort. Quand je l'ai vu, torse nu, magnifique, je n'en ai d'abord pas cru mes yeux. Sauf qu'il s'agissait bien de lui, aussi réel que moi. Aussi vivant, alors qu'il était mort."

 

 

En lisant les premières pages du livre, je me suis sentie un peu déçue. J’ai commencé à le classer mentalement dans la catégorie « trop niais, ça m’énerve. » , mais j’ai vite remis en question cette opinion.

 

Oui, c’est un peu « niais » en ce sens que le livre aborde la question des sentiments amoureux, de l’attachement parfois énorme qu’on peut avoir envers quelqu’un même en temps qu’adolescent(e), et des moqueries généralement suscitées par ces amours jugés superficiels et sans espoir de pérennité par l’entourage. La narratrice est aussi la protagoniste et semble, au-delà de raconter son histoire, se confier aux lecteurs. Ne soyez pas surpris de lire l’expression pure et simple de son vécu amoureux et de lire ses (relativement) nombreux « Je l’aime » , « Il me manque », ou « Au fait, je vous ai dit que je l’aime ? ».

 

Seulement, au final, toute cette expression sentimentale est bien plus touchante qu’ennuyeuse. Il en émane beaucoup de sincérité. J’ai été attendrie par la manière dont cette lycéenne nous parle de ces évènements, de sa vision des choses, de ses souffrances. Il m’a semblé intéressant de voir que, bien qu’il s’agisse de son seul point de vue, on perçoit tout de même aisément le ressenti d’autres personnages, que ce soit envers la narratrice que vis-à-vis d’évènements tiers.

 

Les problématiques abordées sont nombreuses et très liées à l’adolescence. Les parents divorcés, la mère dépassée par le comportement de sa fille, le garçon qu’on souhaite avoir pour ami mais qui en attend beaucoup plus, les profs les adultes qui s’inquiètent trop aux yeux des jeunes… mais, selon moi, la thématique principale reste le deuil. L’histoire s’articule autour de la difficulté à accepter la mort d’un proche, sur la nécessité de trouver des réponses et de tourner une page, sur les traumatismes qui marquent une vie entière (et persistent parfois après la mort). Là encore, j’ai trouvé cette approche touchante. La douleur des proches des jeunes disparus est palpable et émouvante.

 

Je suppose qu’il me faudrait en dire davantage sur les « beautiful deads » mais, à vrai dire, je ne ressens pas vraiment le besoin de m’étaler sur leur sujet. Pour moi, le deuil est au centre de l’histoire, et ils sont des personnages bien secondaires par rapport à Darina, la narratrice. Après tout, c’est elle qui fait bouger les choses !

 

Je suis quand même curieuse de voir comment se finira son histoire avec Phœnix. A priori, l’échec est presque inévitable, et c’est aussi ce qui fait que l’histoire est intéressante : les dilemmes, les difficultés à surmonter... Je souhaite leur bonheur, mais j’espère ne pas avoir droit à une happy end à outrance comme dans le dernier tome de Twilight. Là, je serais vraiment déçue.

 

J’ai trouvé l’ensemble assez délicat et agréable à lire. J’ai craqué sur le style de la couverture. Bon, ça sent le photoshop à plein nez, mais ça n’en est pas moins joli. Un détail cependant : le livre est généralement vendu 13€, mais il se lit à une vitesse folle, ce qui est ma foi assez dommage. Je ne pense pas que je l’aurais acheté moi-même et je tiens donc à remercier Radicale qui m’a permis de gagner ce premier tome lors d’un concours organisé sur son blog. Merci également aux éditions Flammarion pour ce cadeau, et… vivement les tomes suivant ^^ !

Publié dans Autres Livres

Commenter cet article

Radicale 06/10/2010 16:10


Très contente que ça te plaise ! Et merci beaucoup de m'avoir renvoyé un message pour me faire lire ton article :)